Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 14:15

Bonjour les amis,

 

À ne pas manquer dans le n° de juin 2016 du gratuit Biocontact (dispo en magasins bio) mon article sur "soleil, cancers et vitamine D" !

 

Dans cet article, la fin du premier paragraphe de la partie consacrée aux mélanomes a été remaniée par la rédaction de Biocontact, ce qui lui fait hélas perdre en clarté. Le mieux étant l'ennemi du bien, ils ont voulu inclure un commentaire que je leur avais fait en "off", mais qui n'était pas destiné à être publié. Donc, voici cette partie consacrée aux mélanomes dans sa version originale :

 

"Pour le mélanome malin, la situation est encore plus complexe. On s’accorde sur le fait qu’une série de coups de soleil dans l’enfance majore le risque d’être touché par ce cancer. Dans le même temps, on constate que les mélanomes apparaissent fréquemment à des endroits du corps n’ayant jamais été exposés au soleil ! Plus troublant : les personnes qui travaillent dans des bureaux ont plus de risque de développer un mélanome que celles travaillant à l’extérieur. De quoi interpeller, sachant que les personnes travaillant à l’intérieur reçoivent 3 à 9 fois moins de radiations solaires que celles travaillant à l’extérieur ! Et aucune preuve solide n’indique que le recours aux crèmes solaires assure une protection contre le mélanome.

 

La vitamine D participe en fait activement au bon fonctionnement des mélanocytes. En effet, les patients ayant un bon taux de vitamine D au moment où leur mélanome est diagnostiqué ont une tumeur moins épaisse, un moindre risque de rechute et un meilleur taux de survie globale par rapport à ceux ayant un mauvais taux de vitamine D. Pour prendre un exemple, dans une étude récente, les patients ayant le meilleur statut en vitamine D avaient un pronostic de survie nettement plus favorable (195 mois) que ceux dont le taux de vitamine D était le plus faible (80 mois).

 

En cas de mélanome, il est conseillé par certains chercheurs de viser un taux sanguin de vitamine D de 30 à 40 ng/ml et de s’y maintenir. On augmente ainsi ses chances de freiner la prolifération des cellules tumorales. Nous ajouterons que cette fourchette de 30 à 40 ng/ml gagne également à être visée dans le cadre d’une simple prévention primaire du cancer."

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 06:44

Bonjour les amis,

 

Un petit mot pour vous informer que je ferai une conférence sur la vitamine D à Strasbourg le dimanche 1er novembre à 14 h dans le cadre du salon Bio & Co, qui se déroulera au Parc des expos Wacken (Hall 20). Pour les personnes intéréssées, possibilité de télécharger une invitation gratuite au salon sur :

 

http://www.salonbioeco.com/strasbourg/invitation.php

 

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 11:08


La vitamine D stimule la synthèse de notre antibiotique naturel, la cathélicidine. Cette petite protéine se montre capable de répondre en quelques minutes aux agressions des agents pathogènes (bactéries, virus). Seulement, l'activation de la cathélicidine nécessite que l'organisme dispose de réserves suffisantes en vitamine D.

 

Bien avant que l'on découvre la vitamine D, les médecins avaient déjà remarqué que les enfants atteints de rachitisme étaient plus sensibles aux infections et, notamment, davantage susceptibles de souffrir de pneumonie. Seulement, à cette époque, les médecins étaient encore à mille lieues d'imaginer qu'il puisse exister un facteur commun à ces deux phénomènes, à savoir la vitamine D. En effet, chez une personne véritablement carencée en vitamine D, l'activation de la cathélicidine ne se fait plus. L'immunité naturelle s'en trouve « déprimée » et, du coup, l'infection peut s'installer, se propager, s'aggraver, voire dégénérer.

 

À retenir : pour une activation optimale de la cathélicidine, assurez-vous de conserver un taux sanguin de vitamine D supérieur à 30 ng/ml, ce qui est loin d'être gagné d'avance. Pour preuve, d'après l'Institut de veille sanitaire, neuf adultes Français sur dix ont un taux de vitamine D plus ou moins inférieur à 30 ng/ml en fin d'hiver !

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 13:19

La vitamine D est essentielle pour conserver une santé optimale. Si elle a un effet aussi favorable sur la santé, cela ne doit pas être sans conséquence à long terme sur le risque de mortalité globale, d'autant plus que les pathologies les plus meurtrières, à savoir les cancers et les maladies cérébro-cardio-vasculaires, figurent parmi celles justement associées à un déficit en vitamine D.

 

Dans une méta-analyse récente réalisée à partir des données de 32 études, des chercheurs sont arrivés à la conclusion que le risque de mortalité toutes causes confondues est 90 % plus élevé chez les sujets carencés en vitamine D (< 10 ng/ml), comparativement aux sujets dont le statut en vitamine D est correct (> 30 ng/ml) (Garland C., Am J Public Health, 2014 Jun).

 

D’autres chercheurs ont passé au crible les données de près d’une centaine d’études rassemblant au total 900 000 sujets. Dans la conclusion de leur méta-analyse, ils confirment que plus le taux de vitamine D est bas, plus le risque de décéder d’un cancer, d’une maladie cardio-vasculaire ou d’autres maladies augmente. Ils précisent également qu’une supplémentation en vitamine D3 réduit de façon significative la mortalité globale chez les personnes âgées. Par contre, le même résultat n’a pas été obtenu avec une supplémentation en vitamine D2 (Chowdury R., BMJ, 2014 Apr).

 

Pour info, l’organisme humain produit spontanément de la vitamine D3 en réponse à l’exposition de la peau au soleil. À propos de soleil, dans la « vraie vie », la vitamine D est apportée à 90 %, sinon plus, par l’exposition aux rayons solaires. Nul étonnement, donc, à ce que le suivi sur 20 ans de près de 30 000 suédoises ait mis en évidence un taux de mortalité environ 2 fois plus important chez les femmes évitant au maximum de s’exposer au soleil, comparativement à celles s’exposant le plus (Lindqvist PG., J Intern Med, 2014 Apr).


 

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 09:28

Bonjour les amis,

 

Je donnerai ma première conférence de l'année 2015 le vendredi 9 janvier à Paris, à l'Institut Français des Sciences de l'Homme (IFSH). Plus de détails en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.ifsh.fr/soireesdesexperts.html?ifsh=frontformationexpert

J'en profite aussi pour vous annoncer la prochaine publication dans Rebelle-Santé de deux articles dans lesquels la vitamine D sera mise à l'honneur. Le premier sera consacré à l'insuffisance cardiaque (n° de février 2015) et le second, au syndrome des jambes sans repos (n° de mars 2015).

Bonnes fêtes de fin d'année !

Didier

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 08:56

Bonjour les amis,

Je donnerai une conférence sur la vitamine D au Salon Marjolaine (Parc Floral de Vincennes) lundi 10 novembre à 17h30 (Salle 1).

Le même jour sortira en librairie mon nouvel ouvrage, co-écrit avec Evelyne, mon épouse : "Recettes faciles et gourmandes à l'huile de coco pour la santé de votre cerveau - Découvrez l'alicament qui tient Alzheimer en respect !". Comme mes précédents livres, il est publié aux Ed. Mosaïque-Santé.

Présentation et extraits de ce livre en cliquant sur les liens ci-dessous :

http://mosaique-sante.com/collection-qveriteq/124-recettes-faciles-et-gourmandes-a-l-huile-de-coco-pour-la-sante-de-votre-cerveau

http://fr.calameo.com/read/001475563cf1d7332077f

Toujours au Salon Marjolaine, je donnerai une conférence sur Alzheimer & huile de coco samedi 15 novembre à 13h30 (Salle 1). Cette conférence sera suivie d'une séance de dédicaces sur le stand Rebelle-Santé (N4Bis).

À bientôt !

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 22:13

Le dosage sanguin de la vitamine D est généralement exprimé en nanogramme par millilitre (ng/ml) :

 


< 10 = carence


10 à 30 = insuffisance


30 à 50 = taux convenables pour les personnes en relative bonne santé


50 à 70 = taux recommandés pour les personnes déjà atteintes d’une affection grave/chronique associée à un déficit en vitamine D (maladies auto-immunes, maladies dégénératives, maladies cardiaques...) ou appelées à subir une intervention chirurgicale


150 et + = possible intoxication

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 10:16

Un dossier papier de 16 pages sur la vitamine D est publié dans le n° de septembre du magazine Rebelle-Santé, que les abonnés commencent déjà à recevoir et qui sera en kiosque à partir du 25 août environ. Vous y apprendrez notamment que même le Président des Etats-Unis se supplémente quotidiennement en vitamine D !

Un dossier à ne pas manquer...

J'en profite pour vous annoncer que je ferai une conférence sur la vitamine D en novembre dans le cadre du salon Marjolaine qui, comme chaque année, se déroulera au Parc Floral de Vincennes.

Belle fin d'été !

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 08:11

Que d'inexactitudes sur la vitamine D - en toute bonne foi, le plus souvent !

Pas plus tard que hier, je lisais ceci sur un site :

" Pour tous ceux qui souhaitent bénéficier d’un apport [en vitamine D] par le soleil, il suffit d’une dizaine de mn par jour (en fin d’après-midi en été, à midi en hiver) si l’on a la peau claire. C’est beaucoup plus long (et quasiment impossible en hiver) pour ceux qui ont la peau noire. "

Cela me donne l'occasion de repréciser les choses sur la thématique Soleil et vitamine D, avec cette question préalable :

Comment conjuguer production cutanée de vitamine D et exposition au soleil la plus sûre possible ?

En faisant sien les quelques conseils qui suivent...

 

> 1er conseil : d'avril à septembre, voire jusqu'à mi-octobre, veiller à s'exposer le plus régulièrement possible au soleil. Pourquoi faut-il plus particulièrement s'exposer au cours de cette période ? Eh bien, pour la bonne et simple raison que l'organisme n'est en mesure de fabriquer de la vitamine D qu'à ce moment-là !

En fait, il faudrait résider en-dessous d'une latitude de 34° N – par exemple au sud de Los Angeles (USA), de Rabat (Maroc), de Beyrouth (Liban) ou encore d'Islamabad (Pakistan) - pour que la peau puisse synthétiser de la vitamine D tout au long de l'année.

 

> 2ème conseil : tous les jours où le ciel est clair, s'exposer brièvement sans protection solaire entre 11 h et 16 h. Pourquoi entre 11 h et 16 h ? Tout simplement parce que c'est la période de la journée où le rayonnement UVB est le plus intense. Or il faut savoir que la peau n'est en mesure de synthétiser de la vitamine D qu'après avoir été exposée aux rayons UVB ! Quiconque souhaite accumuler des réserves de vitamine D pour la saison froide gagnera donc à s'exposer brièvement au soleil à ces heures-là en respectant toujours la règle de base : un peu, souvent, sans tomber dans le « rouge », le « rouge » en question correspondant à l'apparition d'une rougeur cutanée.

 

Il n'est hélas pas possible de donner un chiffre standard de temps d'exposition à ne pas dépasser parce que celui-ci varie. En effet, le risque évolue suivant la force du rayonnement solaire et le type de peau. Pour donner un ordre d'idée, selon l'index UV – qui renseigne sur la force du rayonnement solaire -, une personne à la peau blanche veillera à ne pas dépasser 5 à 15 minutes consécutives d'exposition en position allongée sur le même côté du corps dans la tranche horaire 11 h – 16 h. Une fois que la peau aura bronzé, il sera alors possible de doubler le temps d'exposition, mais attention : le bronzage n'empêche pas les coups de soleil, il ne fait que les retarder !

 

Ce  que vous venez de lire s'oppose au discours habituel des dermatologues, qui déconseillent très fortement de s'exposer au soleil entre 11 et 16 h. Légitimement préoccupés par la progression croissante du nombre de cancers de la peau, les sociétés de dermatologie se sont résolus à simplifier leur message de santé publique plutôt que de s'embêter à faire appel à la responsabilité individuelle de chacun. Le problème est que si l'on se contente de prendre le soleil dans la matinée ou en fin d'après-midi, on risque de ne pas engranger beaucoup de vitamine D pour cause d'index UV bien trop faiblard. À titre d'exemple, en n'exposant que visage et avant-bras à ces moments-là de la journée, il faut compter pas loin d'une demi-heure pour que la peau puisse péniblement synthétiser autour de 1000 UI ! Bref, si l'on a un emploi du temps « serré », autant avaler quelques gouttes de vitamine D3, et le tour est joué !

 

>3ème et dernier conseil : dans la mesure du possible, exposer la surface de peau la plus importante possible. Si l'on peut dépasser les 40 %, c'est parfait ! Pour donner un ordre d'idée, ne porter qu'un simple short permet d'exposer 72 % de la surface de peau. En rajoutant un tee-shirt, on passe de 72 à 46 %. Si l'on s'habille d'un tee-shirt et d'un pantalon, on tombe à 26 %. Enfin, si l'on porte une chemise à manches longues et un pantalon, seuls mains et visage peuvent être exposés, ce qui ne représente plus que 12 % de la surface de peau.

 

 

 

 

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 19:11

Dans le n° de mai du magazine Rebelle-Santé, bientôt disponible en kiosque, je publie un article choc sur vitamine D & psoriasis. Il contient des informations inédites ne figurant pas dans le chapitre Psoriasis de mon nouveau livre : "Les compléments alimentaires qui guérissent" (Ed. Mosaïque-Santé).

 

Un court extrait de ce chapitre :

 

" Une étude italienne récente a montré que les patients souffrant d'un psoriasis chronique ont un mauvais statut en vitamine D. En effet, 80 % des participants du groupe psoriasis en étaient au stade de l'insuffisance modérée à sévère, avec un taux inférieur à 20 ng/ml, alors que ce n'était le cas que de 30 % des participants du groupe contrôle (sujets en bonne santé). Des chiffres vraiment édifiants ! Je rappelle que la valeur plancher de référence se situe à 30 ng/ml, même si les meilleurs experts de la vitamine D s'accordent pour dire que la fourchette optimale à atteindre est 40-60 ng/ml. "

 

Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens