Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 21:52

 

Les AJR (Apports Journaliers Recommandés) sont fixés pour éviter à la quasi-totalité de la population les risques de carence classique. Exemples : anémie pour le fer, scorbut pour la vitamine C, rachitisme pour la vitamine D.

 

Concernant la vitamine D, le risque de rachitisme chez l'enfant ou d'ostéomalacie chez l'adulte devient très réel dès que le taux sanguin descend autour de 5 ng/ml. Je rappelle que la valeur plancher en dessous de laquelle on est considéré comme déficitaire en vitamine D est actuellement fixée à 30 ng/ml.

 

En France, au début des années 2000, les AJR ont été divisé par deux, passant de 400 à 200 UI/j. Il y a fort à parier que ces nouveaux AJR n'ont été fixés que dans le but inavoué de se « caler » sur l'apport oral quotidien moyen mesuré au sein de la population générale, un apport déjà bien inférieur à 200 UI/j (un peu moins de 100 UI dans l'étude publiée en avril dernier dans le Bulletin de l'Institut de Veille Sanitaire !).

 

Donc, bien avoir à l'esprit que les AJR ne couvrent absolument pas 100 % des besoins journaliers en vitamine D, mais apportent à l'individu juste ce dont il a besoin pour ne pas tomber dans le rachitisme ou l'ostéomalacie (ramollissement des os).

 

Ne vous laissez donc plus induire en erreur par les étiquettes des compléments alimentaires de vitamine D, où vous pouvez lire, dans la partie « conseils d'utilisation », que la dose conseillée équivaut à « 100 % des apports journaliers recommandés (AJR) », soit 200 UI. Vous l'avez compris, cela ne signifie aucunement que vous couvrez ainsi 100 % de vos besoins journaliers en vitamine D.

 

Ne vous laissez pas plus abuser par la dernière campagne publicitaire télévisuelle littéralement mensongère de Yoplait à propos de leur yaourt Calin +, qui, selon eux, « couvre 100 % des besoins journaliers en vitamine D »... alors qu'il ne s'agit en réalité que de 100 % des AJR !

 

Les données d'un certain nombre d'études montrent que la conservation d'un taux sanguin de vitamine D au minimum égal à la valeur seuil de référence, soit 30 ng/ml, requiert un apport total quotidien de 2200 à 3000 UI... soit 11 à 15 fois plus que ce que l'on trouve dans un pot de Calin + !

 

Par apport total quotidien, il faut entendre apport à la fois d'origine endogène (synthèse de vitamine D par l'organisme lui-même suite à l'exposition de la peau aux rayons UVB) et exogène (consommation d'aliments et de compléments alimentaires riches en vitamine D).  

 

Un apport oral quotidien de 200 ou 400 UI n'a qu'un faible impact sur le taux sanguin de vitamine D. Un exemple pour l'illustrer : à des femmes atteintes d'un cancer du sein, on a donné 400 UI par jour pendant un an. Résultat : une modeste hausse de... moins de 3 ng/ml ! Sachant que leur taux sanguin tournait au départ autour de 17 ng/ml, on mesure l'effet pour le moins limité de cette supplémentation sur leur statut en vitamine D.

 

Moralité de cet article : ne confondez pas apport minimal et apport optimal.

 

 

Didier Le Bail

 

www.naturopathe-vincennes.sitew.com

Partager cet article

Repost 0
Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens