Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 11:07

 

Il existe un certain nombre de substances naturelles photoprotectrices, parmi lesquelles l'astaxanthine, le lycopène, le bêta-carotène, les proanthocyanidines, le resvératrol, les oméga 3... et la vitamine D !

 

   

Aussi étonnant que cela puisse paraître, des témoignages recueillis ici et là ont amené certains à formuler l'hypothèse que la vitamine D contribuait à améliorer la tolérance de la peau à l'exposition solaire, à mieux la protéger contre les dommages liés à cette exposition. Or, l'année dernière, une étude scientifique conduite sur modèle animal a confirmé cette hypothèse, démontrant que le dérivé actif de la vitamine D protégeait contre les dommages causés à l'ADN par les rayons UV. Chez des souris soumises à un rayonnement UV, ce dérivé actif est en effet parvenu à inhiber la carcinogenèse cutanée et par voie de conséquence, le développement de carcinomes (Dixon, Cancer Prev Res (Phila), 2011 Jul).

 

 

Avant la publication de cette étude, j'avais déjà eu l'occasion de lire des témoignages comme celui du Dr Cannell, administrateur d'un site américain de référence sur la vitamine D, relatant qu'un ami sportif, adepte du rafting, avait pris des doses importantes de vitamine D durant plusieurs semaines avant de descendre une rivière. Cette personne avait une peau claire. Or, suite à la cure de vitamine D, et pour la première fois de sa vie, sa peau n'avait pas brûlé lors du rafting !

 

Une dame avait également écrit au Dr Cannell pour lui dire qu'elle confirmait complètement ses propos antérieurs sur la capacité de la vitamine D à améliorer la tolérance au soleil. Avant de se rendre dans les Caraïbes, à l'occasion de ses congés, cette dame à la peau claire avait pris une dose journalière de vitamine D pendant environ 9 mois. Résultat : sa peau avait beaucoup mieux « résisté » au soleil. Certes, quelquefois, des rougeurs cutanées étaient apparues, mais pour le lendemain, elles avaient disparu.

 

 

Je ne peux également m'empêcher de citer l'exemple d'Evelyne, mon épouse, qui, dans le but d'optimiser son taux sérique de vitamine D, a pris un peu plus de 3000 UI par jour pendant de nombreux mois. Les effets de cette cure se sont notamment manifesté au niveau cutané. Auparavant, dès qu'elle commençait à s'exposer prudemment au soleil, sa peau claire rougissait rapidement et systématiquement, alors que là, ce ne fut plus le cas. Pour elle, l'été 2011 fut ainsi le premier été où elle n'eut à subir aucun coup de soleil, juste un petit érythème sur une partie de peau nouvellement exposée, mais sans que cette partie de peau ne devienne sensible et se mette à peler. Bref, elle a vraiment eu le sentiment d'un avant et d'un après. J'ajouterai qu'elle prenait aussi depuis une bonne année 6 g par jour de spiruline, une micro-algue qui, en raison de la richesse de sa composition, peut être qualifiée de super aliment. Or, à mon sens, il ne faut pas exclure une synergie d'action entre spiruline et vitamine D, tant la spiruline contient de nombreux micro-nutriments (caroténoïdes, zinc, SOD, vitamines du groupe B...) destinés, entre autres, à nourrir et protéger la peau.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

DEVIERS-AZUELOS 06/06/2012 17:33

Je suis en insuffisance VIT.D. car j'ai 19ng/ml ( = analyse 31.05.2012).Cependant, je crois beaucoup aux vertus du soleil, mais peu à la prise " chimique"quotidienne ou hebdomadaire de la
VIT.D.Qu'en pensez-vous ?
Par ailleurs,ou peux-t-on commander votre livre et à quel prix ?
Merci de vos réponses et bien cordialement,
Maryse

vitamined.over-blog.com 01/07/2012 16:13



Pas facile de remonter son taux sanguin de vitamine D avec le printemps "pourri" que l'on a eu, surtout au Nord de la Loire !


Vous êtes loin d'être un cas isolé puisque selon l'étude publiée le 24 avril dernier dans le Bulletin de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS), pas moins de 90 % des adultes vivant en
France sont déficitaires en  vitamine D entre février et mai. Plus précisément, vous faites partie des 56 % d'adultes à se situer en-dessous de 20 ng/ml au cours de cette période de
l'année !


Veillez donc à vous exposer suffisamment au soleil durant l'été afin de reconstituer vos réserves en vitamine D avant la période froide. À défaut, vous n'aurez pas d'autre choix que de vous
supplémenter tout au long de l'hiver...


Mon livre coûte 20 € et peut être commandé en librairie et FNAC, sur Internet ou directement auprès de l'éditeur via le site www.rebelle-sante.com 



Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens