Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 10:59

 

Une étude intitulée : « De faibles niveaux de vitamine D sont associés à une mauvaise réponse à la bithérapie standard employée chez les patients infectés à la fois par le VIH [virus de l'immunodéficience humaine] et le VHC [virus de l'hépatite C] », a été publiée dans le numéro d'octobre 2012 de la revue AIDS.

 

Certains malades doivent en effet combattre en même temps le VIH et le VHC. À un certain stade d'évolution de l'hépatite C, le recours à la bithérapie standard (interféron pégylé + ribavirine) peut s'imposer. Pour la première fois, une étude s'est penchée sur l'association entre taux sérique de vitamine D et réponse à la bithérapie chez cette catégorie de malades.

 

65 patients à la fois séropositifs et atteints d'une hépatite C chronique nécessitant la mise en oeuvre d'un traitement standard, ont participé à l'étude. Ils ont été divisés en trois sous-groupes selon leur statut en vitamine D à la veille d'entreprendre la bithérapie : le groupe D-NORM, avec un taux sérique de vitamine D satisfaisant (> 30 ng/ml) ; le groupe D-INSUFF, avec un taux insuffisant (10-30 ng/ml) ; et le groupe D-DEF, avec un taux indiquant un état de carence (< 10 ng/ml). Pour précision, 80 % des patients avaient un taux inférieur à 30 ng/ml et près d'un quart d'entre eux, un taux inférieur à 10 ng/ml.

 

Les résultats sans appel présentés ci-dessous sous la forme de deux tableaux témoignent de la pertinence d'avoir entrepris une telle étude. Dans leurs conclusions, les auteurs plaident en faveur de l'évaluation de la supplémentation en vitamine D chez les patients co-infectés par le VIH/VHC (Mandorfer, AIDS, 2012 Oct).

 

 

 

Patients VIH/VHC ayant suivi la

bithérapie standard

Groupe D-NORM

(> 30 ng/ml)

Groupe D-INSUFF (10-30 ng/ml)

Groupe D-DEF

(< 10 ng/ml)

 

Charge virale indétectable à la 12e semaine de traitement

 

       92 %

 

       68 %

 

       47 %

 

Charge virale indétectable à la 72e semaine, soit 24 semaines après la fin du traitement

 

       85 %

 

       60 %

 

       40 %

 

 

Sous-groupe des patients les plus touchés par l'hépatite C et donc les moins à même de répondre favorablement à la bithérapie

Absence de carence en vitamine D

(> 10 ng/ml)

Carence en vitamine D

(< 10 ng/ml)

 

Charge virale indétectable à la 72e semaine

 

 

             52 %

 

             0 %

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens