Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Il y a quelques mois, une lectrice du magazine santé dans lequel j'écris m'a interrogé de la manière suivante :

 

« J'aimerais avoir votre avis quant à la supplémentation en vitamine D donnée aux bébés (via Uvestérol D). Certains bébés auraient fait des réactions violentes. Je me demande si c'est la vitamine D qui est en cause ou le médicament Uvestérol. Est-il nécessaire de donner de la vitamine D aux bébés dès la naissance et si oui, laquelle ? »

 

Voici ce que je lui ai répondu :

 

Uvestérol D se présente en flacon de 20 ml avec pipette-doseuse pour administration orale graduée (800, 1000 ou 1500 UI). Depuis 2006, on a recensé 7 cas de malaises graves chez des nourrissons suite à l'administration de ce produit. Le problème ne vient pas de la vitamine D employée, mais, pour l'essentiel, d'une manière inadéquate d'administrer le produit avec la pipette-doseuse. La présence d'huile de ricin polyoxyéthylénée (Crémophor EL) est également incriminée. Il ne s'agit d'ailleurs pas du seul excipient utilisé, loin de là ! En voici la liste complète : gallate de propyle, hydroxyde de sodium, huile essentielle de citron, édétate de sodium, acide citrique, hydrogénophosphate de sodium dodécahydraté, acide sorbique, saccharine sodique, huile de ricin polyoxyéthylénée, propylène glycol, glycérol, eau purifiée. Soyons franc : cela ne donne pas très envie d'en donner à son bébé...

 

Les autorités sanitaires recommandent un apport journalier de 800 à 1000 UI entre 0 et 1 an, mais cela n'est valable que pour le bébé nourri avec un lait maternisé enrichi en vitamine D. Il faut plutôt compter de l'ordre de 1200 à 1500 UI pour le bébé nourri au sein ou avec un lait non enrichi en vitamine D.

 

Quel produit utiliser ? Soyons franc, une fois de plus : aucune des spécialités pharmaceutiques disponibles n'est réellement satisfaisante. Quand l'une a une composition à rallonge (Uvestérol D), l'autre contient de l'alcool (Stérogyl), et la troisième, la plus intéressante a priori, se dilue difficilement dans l'eau/le lait (ZymaD 10 000 UI/ml). Le fabricant déconseille d'ailleurs de mettre ZymaD dans le biberon d'eau ou de lait car le produit risque de se déposer sur la paroi.

 

Dans ces conditions, le seul produit qui satisfasse à l'ensemble des critères requis, est Bio-D-Mulsion (Energetica Natura). En dehors du fait qu'il s'agisse de vitamine D3 et que la composition soit au-dessus de tout soupçon, le produit est miscible puisque déjà émulsionné. En clair, il se dilue très bien dans l'eau ou le lait. Petite réserve, il ne se dilue quand même pas tout seul ! On veillera donc, à l'aide d'une cuillère, à bien le mélanger dans le liquide choisi. Une goutte de Bio-D-Mulsion apporte 400 UI.

 

Selon les recommandations les plus récentes des meilleurs experts de la vitamine D, l'enfant doit recevoir, à partir de sa naissance, au moins 1000 UI par jour pour maintenir son taux sanguin de vitamine D au-dessus de la valeur plancher, soit 30 ng/ml.

 

Rappel : ne jamais verser des gouttes de vitamine D directement dans la bouche du bébé.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens