Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 09:36

 

Dans son édition du jeudi 25 octobre, le quotidien « Le Figaro » a publié un article intitulé : « Le diabète de type 1 de l'enfant augmente ». Pour ceux qui l'ignoreraient, le diabète de type 1 est une maladie auto-immune au cours de laquelle le système immunitaire détruit progressivement les cellules pancréatiques en charge de la production d'une hormone : l'insuline. Comme la production d'insuline est insuffisante, le sucre rentre plus difficilement dans les cellules et s'accumule dans le sang, élevant ainsi la glycémie, autrement dit le taux de glucose dans le sang.

 

Étant donné que ce type de diabète se déclare le plus souvent au cours de l'enfance ou de l'adolescence, on parle aussi de diabète juvénile, par opposition au diabète de l'âge mûr qu'est le diabète de type 2. Le diabète de type 1 touche 150 000 personnes en France. L'article du Figaro précise que l'on dénombre « 2 700 nouveaux malades chaque année ; un quart d'entre eux ont moins de 5 ans, un tiers entre 5 et 10 ans ». Le plus intéressant vient juste après : « Ce qui étonne les pédiatres, considérant la baisse de fréquence de la plupart des maladies infantiles, c'est que, depuis une trentaine d'années, ce nombre croît régulièrement, d'un peu plus de 3 % par an, sans explication concluante ». Cela fait écho à une étude publiée en 2009 dans The Lancet, l'une des revues scientifiques de référence, dans laquelle il apparaissait que le diabète de type 1 était en nette progression et que le nombre de cas risquait de doubler chez les enfants en l'espace d'une décennie !

 

Si l'on s'en tient à cet article, on serait donc confronté à une maladie que la science médicale ne parvient pas à expliquer. Pourtant, un certain nombre de recherches soulignent le grand intérêt d'un nutriment dans la prévention de la maladie, un nutriment qui, vous l'aurez deviné, n'est autre que la vitamine D ! Hélas, pas un seul mot sur la vitamine D dans cet article ! La piste de la vitamine D mériterait pourtant d'être creusée. C'est ce que j'ai d'ailleurs fait dans mon livre : « Et si vous manquiez de vitamine D ? » (Ed. Mosaïque-Santé), où je consacre un chapitre au diabète de type 1. Voici un extrait de ce chapitre, où je prends l'exemple finlandais pour démontrer l'évidence d'une relation entre vitamine D et diabète de type 1, relation très certainement liée aux propriétés immunomodulantes de la vitamine D :

 

« Plus on s'éloigne de l'équateur – et donc des régions les plus ensoleillées -, plus le nombre de personnes atteintes de diabète de type 1 augmente. Une étude de 2008 portant sur l'association entre rayonnement UVB, statut en vitamine D et nombre de cas annuels de diabète de type 1 dans 51 régions du monde, met notamment en lumière que la Finlande est l'un des pays les plus durement touchés par la maladie. Or ce pays se distingue par sa latitude très élevée, celle-ci dépassant 60° N. Cependant, la situation géographique ne saurait expliquer à elle seule les mauvais chiffres de la Finlande. En effet, quand on observe l'évolution de la courbe de l'incidence annuelle de la maladie chez les enfants de moins de 15 ans depuis 1965, on est saisi par le fait qu'elle est constamment orientée à la hausse, et que le phénomène s'amplifie nettement depuis les années 90 !

 

Des chercheurs ont découvert que le phénomène en question n'avait plus rien de mystérieux dès lors que l'on prenait en compte un paramètre bien précis, celui des dates de changement dans les recommandations d'apports journaliers en vitamine D chez les nourrissons. Au fil des décennies, ces recommandations n'ont cessé d'être revues à la baisse, passant de 4500 à 2000 UI/j en 1964, puis de 2000 à 1000 UI/j en 1975 et, enfin, de 1000 à 400 UI/j en 1992. Fort étrangement, le nombre de cas de diabète de type 1 s'est mis à augmenter inexorablement dès la deuxième partie des années 60 jusqu'au début des années 90 où le passage de 1000 à 400 UI s'est rapidement soldé par une très nette augmentation du nombre de cas !

 

Plus de 10 000 enfants nés en 1966 dans la partie nord de la Finlande ont été suivis par des chercheurs jusqu'à l'âge de 31 ans. Au cours de cette période, 81 d'entre eux ont déclaré un diabète de type 1. Les scientifiques ont conclu que les nourrissons ayant reçu une supplémentation de 2000 UI par jour au cours de leur première année d'existence avaient 88 % moins de risque de développer la maladie (Hypponen, Lancet, 2001). »

 

 

Didier Le Bail

 

www.naturopathe-vincennes.sitew.com

Partager cet article

Repost 0
Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens