Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 13:07

 

Afin de vérifier qu'un faible taux sanguin de vitamine D est effectivement susceptible de précipiter l'apparition d'un diabète de type 1, des chercheurs de l'Université de Californie ont analysé deux mille échantillons sanguins fournis par le Département de la Défense. Ces échantillons n'ont pas été choisis au hasard : mille d'entre eux provenaient de personnels militaires ayant développé un diabète de type 1 postérieurement à la prise de sang, et mille autres, de personnels militaires en bonne santé dont la prise de sang avait été effectuée à la même époque.

 

Après analyse des données, les chercheurs ont mis en évidence que ceux ayant les taux de vitamine D les plus élevés, en l'occurrence supérieurs à 40 ng/ml, couraient 3 fois et demie moins de risque de développer un diabète de type 1, comparativement à ceux ayant les taux les plus bas, en l'occurrence inférieurs à 17 ng/ml.

 

Pour connaître les détails de cette étude, il faudra vous reporter au n° de décembre de la revue Diabetologia.

 

Les résultats de l'étude m'offrent l'occasion de vous rappeler une nouvelle fois que la fourchette optimale à atteindre pour bénéficier pleinement des effets extra-osseux de la vitamine D est 40-60 ng/ml.

 

Avec un taux optimal de vitamine D, on augmente en particulier ses chances d'être mieux protégé contre les phénomènes d'auto-immunité. Et cela, grâce aux propriétés immunomodulantes de la vitamine D. En plus, on sait comment ça marche !

 

Si la vitamine D préserve des phénomènes d'auto-immunité, c'est parce qu'elle parvient notamment à maintenir l'équilibre au sein d'un certain type de lymphocytes T, les lymphocytes Th, qui, une fois activés, se subdivisent en deux sous-populations : Th1 et Th2. En régulant le développement de ces sous-populations de cellules Th, la vitamine D empêche le développement de phénomènes d'auto-immunité favorisés par le déséquilibre de la balance Th1/th2.



Dans le cas du diabète de type 1, on observe une hyperactivité des cellules Th1. Certains messagers immunitaires sont d'une importance cruciale pour l'activation des cellules Th1/Th2 : l'interleukine-12 (IL-12) pour les Th1 et l'interleukine-10 (IL-10) pour les Th2. Or, dans une situation de déséquilibre de la balance Th1/Th2 en faveur de Th1, la vitamine D est en mesure d'inhiber presque complètement l'IL-12 ! Ceci témoigne de la réelle activité immunomodulante de la vitamine D.

 

 

Didier Le Bail

Partager cet article

Repost 0
Published by vitamined.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de vitamined.over-blog.com
  • : La déficience en vitamine D est désormais reconnue comme une véritable pandémie. L'objectif de ce blog est de sensibiliser les internautes à l'importance de la vitamine D dans la prévention de très nombreux problèmes de santé, dont l'ostéoporose, les fractures, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, auto-immunes et infectieuses (notamment grippe). En prime, tout un tas d'infos et conseils pratiques (groupes à risque, interprétation du test sanguin, supplémentation...).
  • Contact

Recherche

Liens